Orthographe et emploi

Orthographe et emploi

Mise en avant : curriculum vitae

Les fautes d’orthographe sont-elles un frein à l’embauche ?

Selon l’article du Parisien paru le 07 février 2019, en terme de recrutement, le constat est sans appel : une mauvaise orthographe peut être fatale : plus d’un DRH sur 2 (52%) affirme écarter d’emblée un CV contenant des fautes d’orthographe. C’est devenu aujourd’hui un véritable critère de sélection.

Pire encore : cela joue sur l’image que les recruteurs ont des candidats, via la rédaction de leur curriculum vitae ou de leur lettre de motivation. Les DRH peuvent y dénoter un manque de respect, de politesse, voire une forme de laxisme liée à la présence de fautes d’orthographe. En clair, celui qui fait des fautes donne l’impression d’un manque de professionnalisme.

Attention également aux écrits sur le Web, et notamment sur les réseaux sociaux ou les blogs. En effet, les recruteurs indiquent vérifier de plus en plus sur ces canaux de communication la bonne tenue des articles écrits. Pas de place à la grosse faute d’orthographe qui contrarierait vos chances…. A l’époque de l’hyper communication, les salariés sont en effet de plus en plus souvent amenés à prendre la parole par écrit, explique un recruteur. Du coup, les salariés deviennent parfois les ambassadeurs de leurs employeurs sur les réseaux sociaux : d’une manière générale, plus de 9 DRH sur 10 estiment que des faiblesses en orthographe peuvent avoir un impact sur l’image d’une entreprise.

Les erreurs les plus communes

Voici un florilège des fautes les plus remarquées :

Confondre l’infinitif et le participe passé

Une erreur des plus fréquentes est le fait de confondre un infinitif avec un participe passé. La phrase suivante est fausse :

Le gâteau qu’elle a manger était délicieux.

Ici est employé un infinitif concernant “manger”, en lieu et place du participe passé : “mangé”, ce qui donne la phrase correcte suivante :

Le gâteau qu’elle a mangé était délicieux.

Confondre futur et conditionnel

Dans la phrase suivante :

Demain, je ferais le ménage.

Ce genre d’erreur est courant. Par l’ajout d’un “s”, on utilise le conditionnel plutôt que le futur simple. Pourtant, l’emploi du terme “demain” indique bien que l’on parle d’une action future… Cela donne donc :

Demain, je ferai le ménage.

Accord du complément d’objet direct (C.O.D)

Il existe une erreur dans la phrase suivante :

Les langues qu’il a appris ne sont pas si difficiles.

Ici, la place du COD (“les langues”) est très importante, puisqu’une fois placé devant le verbe, il y a  accord en genre et en nombre entre le COD et le participe passé :

Les langues qu’il a apprises ne sont pas si difficiles.

Conclusion : une orthographe saine pour augmenter ses chances de réussite

Il vaut donc mieux soigner l’orthographe des documents que l’on transmet à un tiers, que ce soit un curriculum vitae envoyé à un recruteur, ou une publication via les réseaux sociaux.

En cas de doute ou si vous n’êtes pas à l’aise avec l’orthographe, la ponctuation ou la syntaxe, faites appel à un expert qui vous rendra un document nettoyé de toutes ces erreurs qui peuvent nuire à votre image, et il convient aussi de ne pas oublier qu’un document exempt de coquilles orthographiques n’en sera que plus attractif. C’est décidément un thème important en terme de recrutement, non?

Ce que nous proposons correspond exactement à ce genre de problématique : une correction orthographique de votre CV, un regard d’expert sur votre lettre de motivation. Parce qu’il serait dommage qu’une orthographe à corriger soit un frein à votre carrière !


Sources : Le Parisien, RTL.fr